Les violations de l’éjaculation.

Les observations suggèrent que la dysfonction érectile peut se manifester par le changement de la libido, de l’érection, de l’éjaculation et de l’orgasme, ou combiner la violation de ces composantes des relations sexuelles.

L’expulsion de l’éjaculation c’est le jet du sperme du pénis excité qui finit normalement chaque acte sexuel chez les hommes.

Chez les humains, contrairement aux autres mammifères, l’éjaculation dans la plupart des cas, n’est pas liée au désir de procréation, mais s’inscrit dans le cadre des relations sexuelles entre les personnes. Des violations de l’éjaculation peuvent conduire aux problèmes personnels et aux troubles des relations interpersonnelles. Des violations de l’éjaculation sont significativement plus élevés que toutes les autres formes de dysfonction sexuelle, qui représentent 40% de tous les problèmes.

Des violations de l’éjaculation peuvent être divisées dans les catégories suivantes:
1. L’éjaculation précoce:
• l’éjaculation prématurée (éjaculation avec priligy generique survient avant un rapport sexuel au cours des caresses et sans érection);
• l’éjaculation prématurée (éjaculation survient peu de temps avant l’introduction du pénis dans le vagin);
• l’éjaculation trop tôt (l’éjaculation se produit directement au moment de l’introduction du pénis dans le vagin ou après les premiers frictions);

2. L’éjaculation retardée (l’éjaculation se produit seulement après un sexe long);

3. La spermatorrhée (décharge de sperme del’eccitazione dehors de l’atmosphère des relations sexuelles);

4. L’éjaculation douloureuse;

5. L’éjaculation sans orgasme;

6. L’éjaculation rétrograde (l’orgasme et l’éjaculation se produit, mais le sperme est jeté dans la vessie).

Les raisons de l’éjaculation précoce sont:
• une faible fréquence des rapports sexuels, ce qui conduit à une augmentation excessive de l’excitation;
• un sentiment d’anxiété et la peur durant des rapports sexuels, liés aux facteurs externes ou à l’anxiété due à l’insatisfaction possible avec les femmes;
• les maladies inflammatoires de la glande de la prostate, l’urètre postérieur et leurs implications;
• les réactions névrotiques et névroses.
• le syndrome paracentrale lobules (un trouble nerveux provoqué par l’apparition involontaire dans le cortex cérébral d’une série d’impulsions qui affectent les points de l’éjaculation).